Amour-propre

SLĀV et l’amour-propre

SLAV et l'amour-propre - LoveUMVT

Depuis la semaine dernière, la pièce SLĀV du Théâtre du Nouveau Monde n’est plus.

Cette pièce, offerte dans le cadre du 39e Festival International de Jazz de Montréal se voulait être “Une odyssée théâtrale à travers les chants d’esclaves”. Finalement, SLĀV fut plutôt une odyssée qui aurait dû être abandonnée dès ses toutes premières ébauches. Je tiens à saluer le courage et l’audace de chacune des personnes qui ont animé le débat public sur cette pièce, notamment Sophia Sahrane, Ricardo L’Amour et Marilou Craft qu’on peut lire ici et ici.

L’objet de cet article n’est pas d’ajouter mon grain de sel puisque je crois que tout a été dit. Ma réflexion porte sur comment nous pouvons nous outiller pour évoluer et rayonner pleinement dans une société où des pièces comme SLĀV peuvent voir le jour, en d’autres termes, dans un contexte où notre dignité est sujette à interprétation?

Être une femme Noire au Québec veut dire qu’on a rarement reçu des affirmations positives de notre existence et de notre apport à la société. En effet, entre l’histoire des Noirs qui est enseignée ici qui ne débute qu’avec l’esclavage, les barrières systémiques auxquelles nous nous heurtons, et ce que l’on voit (et ce que l’on ne voit pas) dans les médias par rapport aux Noirs et aux femmes Noires spécifiquement, on y trouve peu d’images édifiant notre présence. À force de nager dans ces types de messages, on commence à les intérioriser et à les accepter comme vérité, consciemment ou inconsciemment.

L’impact à long terme de ceci est que nous adoptons une représentation difforme de qui nous sommes réellement, ce qui contrecarre, voire limite notre potentiel. Certes, nous continuons de produire et de créer malgré un environnement appauvri. C’est à la lueur de cette réalité que d’après moi l’importance de l’amour-propre prend tout  son sens. Apprendre à pratiquer l’amour-propre nous permet de créer un environnement nouveau, capable de donner naissance à nos plus belles et transformatrices réalisations. Ces réalisations sont en quelque sorte une extension de qui nous sommes, et ceci devient une façon pour nous d’exister selon nos termes.

Donc, par où commencer si cette pratique d’amour-propre nous est étrangère?

C’est en partie pour répondre à  cette question que j’ai créé le Mouvement Love U, une plateforme à travers laquelle je partage des outils et expériences qui permettent de développer une relation plus douce et aimante avec soi-même.

Oser bâtir la société digne de notre plein rayonnement est d’après moi, une des meilleures façons de contrer des choses comme SLĀV, car cette voie nous mènera vers une autodétermination totale. Mais pour se munir d’assises solides pour réaliser ce travail, je suis convaincue que l’amour-propre doit y jouer un rôle clé, en nous rappelant sans relâche qui nous sommes et ce que nous valons; en nous rappelant que nous avons une force créatrice et une valeur non mesurable, peu importe ce que nous recevons comme messages externes.  

Renverser ces messages ne se fait pas du jour au lendemain, mais la clé est d’être convaincue de ce que nous méritons vraiment et, connaître ce que nous méritons, commence par l’amour-propre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *