Printemps

L’hiver ne t’aura pas – Trois trucs pour t’aider à accueillir le printemps à la maison

Il y a quelques semaines déjà, nous célébrions toutes l’arrivée du printemps. Comme beaucoup, pour moi le printemps rime avec renouveau, tulipe, mais surtout, victoire contre les forces du mal (en d’autres mots, l’hiver).

Après avoir passé les quelques derniers mois à courir du métro à la maison pour éviter de perdre quelques orteils, à se badigeonner de beurre corporel pour contrer la sécheresse désertique de notre peau, à se demander à chaque jour pourquoi, mais pourquoi on n’avait pas encore déménagé dans un pays du Sud (les billets n’étaient pas si chers finalement si on ne mangeait qu’une tranche de pain par jour), nous avions finalement un brin d’espoir que la fin de notre calvaire était proche. Cependant, Mère Nature nous a très vite fait comprendre qu’elle seule avait le dernier mot.

C’est ainsi que les gants, tuques et foulards ont fait leur comeback dans notre quotidien. Ouf, quasiment de retour à la case départ.

Mais sérieusement, ce va-et-vient de la météo peut avoir un poids émotionnel assez considérable sur nous et être comme un nuage gris qui nous suit partout où nous allons. Je sais pas pour toi, mais moi, je n’en suis pu capab.

Toutefois, il y a des choses qu’on peut faire à la maison pour combattre ce blues d’hiver qui empiète sur notre printemps. Je t’en partage quelques-unes:

  • Commence ton ménage du printemps: en attendant que le printemps se pointe réellement le nez, prépare ta maison pour l’accueillir. Chasse l’énergie de l’hiver de chez toi en te débarrassant de choses qui accumulent de la poussière pour ainsi faire de la place pour du nouveau. Réaménage tes tiroirs, armoires et garde-robes; donne des trucs à une friperie; nettoie ton frigo et jette les pots de nourriture qui date de je ne sais quand et que tu fais semblant de ne pas voir, là, au fond, en train de se métamorphoser en expérience de laboratoire. Une fois ton ménage fini, ouvre tes fenêtres et brûle un peu de sauge, une pratique autochtone ancestrale, pour purifier ton air et, pourquoi pas, dire au revoir aux dernières traces de l’hiver chez toi!

 

  • Fais pousser du vert: les bienfaits du jardinage sur le bien-être et sur le moral n’ont plus à être vendus. Mais savais-tu que tu n’as pas besoin d’attendre qu’il fasse chaud à l’extérieur pour en bénéficier et enfin voir du vert? Tu peux jouer à Mère Nature dans le confort de chez toi. Procure-toi des semences, préférablement bios, et commence ton potager intérieur qui pourra être transplanté à l’extérieur sur ton balcon ou dans ta cour lorsque le temps le permettra. Tu peux même trouver un kit de semis au Dollarama si tu ne veux pas te vider les poches pour commencer. Si c’est la première fois que tu fais pousser des semis, ménage ton ambition et commence doucement pour être certaine de pouvoir gérer tout ce que tu fais pousser. Crois-moi, on peut facilement se laisser emporter.

 

  • Redécouvre ton quartier à pied: certes il ne fait pas encore 30 degrés Celsius, mais la température est quand même plus clémente qu’au coeur de l’hiver. Tu n’as plus à sprinter marcher aussi vite pour rentrer chez toi. Tu peux lever la tête et remarquer à quel point ton quartier reprend bonne mine. Les choses simples comme les trottoirs dégagés, le chant des oiseaux, et les sourires maintenant visibles de tes voisins, même ceux que tu aimes moins, te feront chaud au coeur. Prendre le temps de redécouvrir ton quartier qui se réveille t’aidera à concéder que le printemps est bel et bien en route.

Y a-t-il quelque chose que tu fais à la maison qui t’aide à te mettre de bonne humeur lorsque la météo déprime? Partage-le avec moi.

J’ai hâte de te lire. D’ici là, prends bien soin de toi, tu le mérites.

Avec amour,

Nydia

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *